ESTATE

ESTATE
JUILLET...SI CHALEUREUX...

Membres

samedi 26 novembre 2011

TOUT EN L'ECOUTANT






je partage avec vous
ces instants  
d'une journée  de belle luminosité 
après un  mois où je n'ai pu guère
vous rendre régulièrement visite




Venessia m'a beaucoup accaparée...



Après cette conférence dont je vous parlerai un peu dans "Per L'Amore...."
j'avais besoin de retrouver l'extérieur
et ce vendredi était parfait pour la  balade.





 Journée très "estivale":
à Nice dès qu'on le peut,
c'est à dire souvent, 
vélos, baignade, marche ou farniente sont de mise. 

La Promenade des Anglais offre,
malgré ses galets,
de quoi passer un bon moment de relaxation. 

Nous sommes le 25 novembre...












Il n'y a pas que des touristes...








Éternelles postures
avec leurs inconvénients





Comment se retrouver en bonne compagnie 
sur les toits niçois... 





Un endroit que j'affectionne particulièrement
et pourtant je n'y vais qu'une fois l'année
pour découvrir quelques objets de Noël!

Que je vous raconte:

une boutique pas bien grand qui propose tissus pour patchwork et autres modèles de broderie, des objets délicieux, reproductions de verreries et faïences "désuettes", si délicates,  savonnettes parfumées au muguet,  trousses de toilettes brodées à la main, plein de petits riens qui vous rappellent nos grands-mères...

Des dames qui cousent au sous-sol, 
poussant adroitement l'aiguille
et conduisant le "fils d'Arianne",
douces discussions, 
qui montent et vous donne une vraie envie de vous joindre à ces cours de broderies en tout genre.

Vers l'arrière de la boutique, des coupons de tissus colorés aux  motifs  variés, vous les achèteriez tous tellement ils sont jolis, pliés soigneusement sur des étagères de bois.

Plus loin en avançant de quelques pas silencieux,
une petite cuisine de fortune
pour préparer le thé de quatre heures sans doute, 
et une fenêtre qui s'ouvre sur   un petit jardin,
minuscule et ombragé,  
une vieille table ronde en fer forgé 
avec sa chaise trônant 
sous un bougainvillier qui termine sa floraison,
un rosier tressé à arceau,
un grand arbre,  
une ombre délicieuse, 
de celle qui vous protège à la fois des rayons de soleil et du regard curieux du voisinage, 
voûte romantique et accueillante,
cela en pleine ville...

A chaque fois, pour quelques instants, je connais un bien-être parfait, vous savez de celui si précieux que l'on rencontre parfois, qui vous calme, vous offre des petits moments de sérénité,  ceux qui vous réapprennent à retrouver une respiration lente et profonde, qui éveillent vos sens devenus un peu  paresseux, faute de temps, 
l'odorat, l'ouïe, le toucher...
Brassée de gourmandise.

J'espère que vous connaissez des lieux aussi agréables 
où il est  bon se retrouver,
quelques minutes volées à Madame "J'ai pas l'temps".





 Puis après ces impressions particulières,
un petit tour dans les magasins encore peu bondés,
bientôt la fête de Noël 
quelques décos  par ci, par là,

Nous ne sommes pas à Paris
mais on a quelques endroits 
pour faire rêver les petiots.







 Après un coucher de soleil sur les toits de la ville,
ponctué du chant des étourneaux en folie,





Retour à la case départ, 
le cours Saleya que vous commencez à connaitre.
La nuit tombe tôt.
La voiture est au parking, en sous sol
elle me ramènera en toute quiétude
à la Pita Figa.



J'ai souvent pensé 
durant cette journée particulière 
à Jordi Savall et à ses enfants...



vendredi 18 novembre 2011

UN NUMERO D'EXCEPTION


Entre quelques achats alimentaires,
ce numéro spécial était à l'étalage de la librairie du supermarché;
il ne pouvait qu'aller dans le caddy,
soigneusement placé.


Les gravures  sont, entre autres, de
Lorenzo MATTOTTI 
un très beau livret

dimanche 13 novembre 2011

IMPRESSION AUTOMNALE



Un doux week-end qui nous a permis de faire le rangement nécessaire en cette saison.
Remiser les pots fragiles, grouper ceux qui peuvent tenir à la rigueur des gelés nocturnes,
rangement des parasols, des coussins,
de tout ce qui participe au confort de la saison estivale.





Le jardin est propre, prêt au repos qu'il mérite pour se faire une nouvelle santé.


Les feuilles tombées au sol lui donnent une parure dorée.
La pluie a revigoré les dernières floraisons ,   
ultime coloration.

Poc poc fleur bleu, zinnia
rose, pensée.


Profitant de ce répit avant l'hiver.

 J'aime ces douces journées, où les rayons de soleil réchauffent encore l'air,
offrant une ambiance tranquille et langoureuse.


Branchages des bois
avec son lot de champignons et d’arbouses.




Les oiseaux  se complaisent à faire 
des réserves de vitamines.
  Chapardeurs, ils grappillent sans gêne les olives et les quelques raisins qui perlent la vigne haute. 
Quelques boules de graisse 
commencent à décorer les oliviers.
Le rouge gorge est revenu:
-"Attention aux chats!"
ils sont plus nombreux cette année.

Bientôt cela sentira bon le  feu de cheminée.
Les buches qui crépitent ne sauraient tarder, animant le salon de leur danse endiablée et de la mélodie de leur  souffle et de leurs craquements .

Bonne soirée 
et doux début de semaine




samedi 12 novembre 2011

ANNIVERSAIRE...9 NOVEMBRE






D'abord les bougies qui font la danse du ventre,
colorées et bien rigolotes,
puis après la valse hésitation des étoiles 
qui, pour être mises sur le programme "étincelles",
demandent la pratique d'un stage intensif  ...
on obtient une ambiance  très festive pour cette 
Forêt Noire
dans l'obscurité momentanée du salon.


Adrien 24 ans
Marine ce sera pour janvier...


jeudi 10 novembre 2011

RETROUVER ENFIN SON JARDIN



Journée ensoleillée 
qui va un peu assécher les lieux 
après ces pluies importantes




Diva reprend le rythme "out" 
il faut qu'elle en profite
avant l'arrivée du froid...

Belle journée!

mardi 8 novembre 2011

EN COUP DE ...PLUIE



Un peu de couleur

dans ce monde de larmes...



jeudi 3 novembre 2011

VENESSIA, BOLOGNE...





Ce séjour italien aura été  très fructueux.
Je voulais faire des recherches sur la musique à Venessia, afin de parfaire une conférence, profitant d'un séjour encadré à Bologne.
Le premier jour à Venessia sous une pluie fine et une ambiance tout en douceur,  premières rencontres à la bibliothèque de la Fenice puis celles du conservatoire Benedetto Marcello: une très vielle bibliothèque où je n'aurais aucune surprise à voir apparaitre des bougies en guise de lumière mais un fond de manuscrits qu'il faudrait compulser avec un peu plus de temps. Pour une prochaine visite...




Profitant des instants de marche tant appréciés dans cette cité, quelques photos de lieux touchant aux scuola et teatro. 
Visite de  la Pietà où je trouve un excellent catalogue bien illustré qui me sera très utile.






Je termine la journée avec une petite escapade musicale au teatro Malibran. Acis et Galatea sera donné ce soir-là et c'est pour moi l'occasion de voir cette salle réputée: très mal installée je demande à avoir une autre place qui me sera accordée: loge libre, visibilité et écoute parfaites.
Un bon moment musical, où berger, nymphe et cyclope déclameront avec charisme leurs airs, l'interprétation instrumentale ne sera   pas  réalisée par un orchestre baroque mais le style est compris,  seul le décor qui se veut moderne avec son gazon en plastique et ses bambous montés sur roulettes sur projection de cascade et bosquet m'ont peu convaincue...



Le lendemain, le brouillard matinal fait une apparition impromptue et rapide, le temps d'armer l'appareil pour fixer cet instant mystérieux.




Cette deuxième journée plus clémente, le parapluie ayant été laissé à la "casa", je suis attendue aux Frari pour voir de plus près les orgues se faisant face, accueillie par le sacristain très disponible et amical.
Bologne  m'offrira à son tour beaucoup de sources historiques et des clavecins merveilleux...
La cuisine quant à elle n'a pas dit son dernier mot... dans les deux cités.

Pour voir la suite cliquez:

mercredi 2 novembre 2011